Lady Caithness et le château royal de Holyrood

Prima di intraprendere una visita turistica sarebbe meglio dare un’occhiata a quello che si cela dietro le quinte. Le sale dei castelli, gli affreschi e i riassunti “storici” delle guide non sono mai stati molto attrattivi per me, ma se prima se entro nella parte che non si racconta mai ecco che tutto assume magicamente un senso che da luce alle cose, alle persone e agli avvenimenti storici … la storia ha un grande fascino per me ora …

Molto interessante questo articolo per introdurre il tema dell’esoterismo al femminile per poi entrare virtualmente nella residenza della regina di Scozia … Clicca quì 

Vers une religion universelle

Lady Caithness se considère comme spécialement attachée à Marie Stuart. Les pièces de réception de son hôtel particulier de l’avenue de Wagram sont organisées comme celles du château royal de Holyrood ; une pièce où se tiennent les « séances », est dédiée intégralement à la reine. Elle affirmait qu’une nuit, dans le château de Caithness en Écosse, elle avait reçu en rêve la visite de la reine d’Écosse qui lui avait enjoint de se rendre immédiatement à la chapelle du château royal de Holyrood, ce qu’elle avait fait immédiatement, accompagnée d’un seul serviteur. Elle y avait eu une longue conversation avec la reine, qui avait conclu en l’embrassant sur le front et en se déclarant son ange gardien, à la suite de quoi elle avait décidé de vouer sa vie à la religion2,3.

Lady Caithness considère que des esprits supérieurs lui ont confié la mission d’apporter aux hommes la Quatrième Révélation (après celle de Moïse, celle de Jésus et celle faite aux spirites au début du xixe siècle). Dans un discours proche de celui d’Anna Kingsford (un article dans ce site), elle considère que le but de cette Révélation est de créer une religion réellement universelle qui réconcilierait les aspects masculin et féminin de chaque être humain3.

Elle possède à Nice le palais Tiranti qui devient le lieu de rendez-vous des occultistes et des spirites.

Le palais de Holyrood (Palace of Holyroodhouse est le nom anglais. En scotsHaly ruid signifie « Sainte croix ») se situe à Édimbourg en Écosse, dans le bas du Royal Mile, l’artère principale qui relie le palais de Holyrood au château d’Édimbourg.

C’est à l’origine un monastère fondé par le roi d’Écosse, David Ier en 1128. Il a servi comme résidence principale des rois et reines d’Écosse depuis le xve siècle ainsi qu’à la reine Élisabeth II lors de ses séjours officiels en Écosse.

On utilise parfois le terme palais de Holyrood, ou simplement Hollyrood, pour désigner le Parlement écossais.

WEBSITE OF HOLYROOD

Continue here

Ou bien ici pour Le mouvement théosophique en France,
1876-1921

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s